RDC : Guterres appelle l'État à contrôler l'exploitation illégale des ressources naturelles pour augmenter ses recettes et en finir avec les groupes armés

Publié lun 02/09/2019 - 14:14
Guterres

Le secrétaire général des Nations-Unies appelle l'État congolais à contrôler l'exploitation illégale des ressources naturelles de la RDC pour augmenter ses recettes et en finir avec le financement des groupes armés. 

Il a lancé cet appel ce lundi 02 septembre, à l'issue de sa rencontre avec la présidente de l'Assemblée nationale, Jeanine Mabunda et les présidents des groupes parlementaires au Palais du peuple. 

Selon lui, la fin de cette exploitation illégale permettra non seulement à la RDC de maximiser des recettes mais aussi d'arrêter le financement illicite des groupes armés. 

"C'est une question essentielle. Si je puis choisir une priorité pour le gouvernement, ces priorités seraient le contrôle par l'Etat de tout ce qui se passe du point de vue de l'exploitation illégale des ressources naturelles, parce que ça pourrait non seulement augmenter les recettes du Congo, mais aussi ça terminerait avec ce financement illégal et horrible dont bénéficient les groupes armés à cause de l'exploitation des ressources naturelles", a fait savoir A. Guterres. 

Le S.G de l'ONU dit par ailleurs attendre du nouveau gouvernement de la RDC une coopération accrue.

"Ce que nous attendons, c'est une coopération accrue et je crois ce gouvernement peut attendre cette même volonté de coopération de la part des Nations-Unies", a-t-il ajouté. 

Le secrétaire général des Nations-Unies est en visite officielle de solidarité depuis vendredi en RDC. Il a passé deux jours au Nord-Kivu, où il a pu s'imprégner de la situation sécuritaire à l'Est du pays et l'évolution de la riposte contre la maladie à virus Ebola. 

C'est-ce lundi qu'il a rencontré le président de la République Félix Tshisekedi, avant de faire le déplacement de la chambre basse du Parlement. 

Prince Mayiro