Goma : Les 36 militants de la LUCHA détenus à la prison centrale ont été libérés

7sur7

Les 36 activistes du mouvement Lutte pour le Changement "LUCHA" qui étaient détenus à la prison centrale de Goma (Nord-Kivu) après une interpellation par la police suite à leur manifestation devant la société de télécommunication Airtel ont été relâchés la soirée de ce mardi 24 septembre 2019 après plus de 5 jours de détentions.

Une nouvelle qui a réjouis plusieurs défenseurs des droits de l'homme qui ont dénoncé leur interpellation qualifiée "d'arbitraire et qui a violé des libertés fondamentales des citoyens du pays".

"Ces jeunes gens n'ont jamais touché à l'argent, ils croient en ce que doit être un État, ils croient en certains principes qui doivent faire la bonne gouvernance. Je crois qu'on n'a aucun intérêt de commencer à chaque fois les mettre en prison, au contraire on devrait prendre ces jeunes gens et leur demander d'apprendre à d'autres citoyens comment un État de droit doit vivre", a déclaré Maitre Gilbert Kalenda, avocat à Goma.

Il sied de noter que ces activistes de la LUCHA manifestent depuis le mois de mai dernier devant Airtel pour revendiquer l'amélioration de la qualité du réseau mais aussi de la connexion internet, la baisse de la tarification ainsi que la gratuité des transactions Airtel Money.

Glody Murhabazi, à Goma