Butembo/Ebola : Grève des agents de la riposte du centre de traitement de Katwa qui réclament 2 mois d’arriérés de salaire

Publié jeu 14/11/2019 - 15:59
7sur7

Des agents de la riposte contre la maladie à virus d’Ebola (CTE-Katwa) à Butembo ont déclenché un mouvement de grève ce jeudi 14 novembre 2019. 

Ils accusent 2 mois d’arriérés de salaire. Les grévistes ont allumé un grand feu dans la cour dudit centre pour exprimer leur mécontentement. 

Selon les grévistes, la reprise des activités sanitaires est conditionnée par le paiement de leurs salaires.

Cette situation impacte négativement sur l’éradication de l’épidémie d’Ebola qui est en voie d’être maitrisée dans la région.

Edgar Katembo Mateso, vice-président de la société civile du Nord-Kivu, affirme que les grévistes sont au compte du ministère de la santé en RDC. D’après lui, ce mouvement de grève survient au même moment que celui des agents de la sous-commission, communication dans la riposte contre Ebola qui, également accusent 3 mois d’arriérés de salaire. 

"Il s’agit de deux mouvements de grève. Le premier a été lancé par les agents de la sous-commission, communication de la riposte contre Ebola dans 12 zones de santé qui réclament 3 mois d'impaiement. Le second, est celui lancé par les agents du CTE-Katwa qui réclament également 2 mois d'impaiement, tous au compte du ministère de la santé », a expliqué à 7SUR7.CD Edgar Katembo Mateso.

Dans la ville de Butembo, la population commençait à collaborer avec les équipes de la riposte contre Ebola. La société civile craint une nouvelle chaîne de contamination pendant ce mouvement de grève. 

D’où, son appel au gouvernement à pouvoir vite trouver un terrain d’entente avec les grévistes. Ce, pour permettre l’éradication complète de cette épidémie qui sévit depuis plus d’une année, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Joël Kaseso à Butembo