Kananga/Hausse du prix de maïs : Le gouverneur Kabuya appelé "à signer un arrêté exigeant à tout fonctionnaire de l'Etat d'avoir un champ"

Publié jeu 14/11/2019 - 16:10
reza

Le mouvement citoyen TOLEMBI, a, dans une lettre ouverte adressée au gouverneur du Kasaï-Central Martin Kabuya Kabitanga, dont une copie est parvenue à la rédaction de 7SUR7.CD, invité le chef de l'exécutif provincial à signer un arrêté exigeant à tout fonctionnaire de l'État d'avoir un champs pour pallier à la hausse du prix de maïs qui se constate au Kasaï Central en général et particulièrement à Kananga.

"Pour éviter les récidives de cette crise, Tolembi vous demande de signer un arrêté exigeant à tout fonctionnaire de l'État ou toute personne payée par l'État, en commençant par le gouvernorat, les cabinets ministériels, l'Assemblée provinciale, les agents des entreprises publiques de s'impliquer tous et toutes dans l'agriculture, d'avoir un champs d'au moins un hectare chacun, soit dans son territoire ou dans le lieu où il se trouve", peut-on lire dans cette lettre.

Ce mouvement citoyen demande aussi à Martin Kabuya "de créer un fonds pour "contribution de tous". Cela implique selon ce mouvement citoyen, toute personne payée par l'État, et se fera pendant 12 mois "pour l'achat des matériels modernes pour l'agriculture dans les jours avenirs".

Pour mémoire, le prix du maïs est en hausse aux marchés de Kananga. Une mesurette communément appelée "Meka" qui se négociait à 2800 fc est passée aujourd'hui à 4.500 ou 4.900 fc.

Alain Saveur Makoba, à Kananga