Dissolution Ass. Nat. : "Il ne faut pas essayer de ramener le président au débat partisan" (Mende) 

Publié mer 22/01/2020 - 18:25
7sur7

Dans un entretien accordé à 7SUR7.CD ce mercredi 22 janvier 2020, Lambert Mende appelle les politiciens congolais qui alimentent la polémique autour de la dissolution de l'Assemblée nationale, à ne pas ramener le président de la République, Félix Tshisekedi, à un débat partisan. 

"Il ne faut pas essayer de ramener le président au débat partisan puisque sinon il y a de la confusion. Maintenant, tout le monde ne parle que de ça comme si nous n'avions pas d'autres priorités. Il y a une guerre que nous avons sous les bras, il y a le sous-développement que nous devons gérer, il y a le problème du code minier, on nous fait de pression sur ça, personne n'en parle", a-t-il  déclaré. 

L'ancien ministre de la communication a, par la même occasion, rappelé que la dissolution de la chambre basse du Parlement ne peut intervenir qu'en cas de crise persistante entre l'Assemblée nationale et le gouvernement.  

"Le président est une institution qui est au dessus de toutes les autres institutions. Il assure, par son arbitrage, le bon fonctionnement des institutions. Donc, dans la constitution congolaise, contrairement à d'autres conditions, il n'est pas prévu des cas où le président puisse entrer en contradiction avec une autre institution. Le président, à ma connaissance, n'a pas dit qu'il va dissoudre. Le président a dit ; on veut m'amener à. Je ne veux pas mais on veut m'amener à. Donc, il faut que nos frères amis évitent celà", a souligné l'ex porte-parole du gouvernement. 

Devant la communauté congolaise, dimanche dernier, à Londres, le chef de l'Etat avait menacé de dissoudre l'Assemblée nationale. Pour le moment, il a fait savoir qu'il n'y a pas de crise pour la dissoudre mais il pourrait y parvenir si certains membres du gouvernement l'empêchent de réaliser sa mission de servir le peuple congolais, en bloquant ses actions. 

Prince Mayiro