Sud-Kivu : les activités paralysées à Baraka suite aux journées ville morte décrétées par la société civile

7sur7

Les activités sont paralysées ce lundi 10 février 2020 dans la ville de Baraka et dans plusieurs autres  localités en territoire de Fizi au Sud-Kivu.

Ceci en repose aux 3 journées ville morte ( lundi, mardi et mercredi) décrétées par les organisations de la société civile de ce territoire pour exiger la réhabilitation de la route nationale numéro 5 en délabrement avancé.

 " Les trois journées ville morte débutent ce lundi 10 de février. Toutes les activités restent paralysées. Nous venons de faire un tour dans la ville de Baraka et dans plusieurs localités comme à Mboko, Fizi-centre, Makobola, Ngalula, Misisi, Nyange, Lulimba, Kilembwe et plusieurs grands centres de ces entités. Les informations sur place confirment que la ville morte est effective. En ville de Baraka par exemple, les quelques élèves de l'Institut Mwenge wa Taifa qui se sont rendus à l'école n'ont trouvé aucun enseignant et ont vite été renvoyés par les jeunes qui surveillent le respect de ce mot d'ordre de la société civile. La population dénonce l'état de délabrement très avancé de la RN5",  a expliqué à 7SUR7.CD, Joseph Apolo, président de la société civile de Baraka.

Il indique que c'est anormal que le gouvernement congolais continue à percevoir régulièrement des taxes tout au long de cette route alors qu'elle fait la honte de la province au regard de son état de délabrement avancé.

Joseph Apolo affirme que la campagne de désobéissance fiscale se poursuit jusqu'à ce que cette route sera réhabilitée.

Déogratias Cubaka, à Bukavu