Kinshasa : Gentiny Ngobila insiste sur le paiement de la rétrocession pour le bon fonctionnement des provinces 

Publié mer 26/02/2020 - 14:44
7sur7

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a reçu ce mercredi 26 février 2020 à l'hôtel de ville, le ministre national en charge des Relations avec le Parlement. 

Selon le service de communication de l'hôtel de ville, Deo Nkusu qui conduisait une forte délégation de son ministère, est venu se rassurer auprès de l'autorité urbaine de la qualité de ses relations avec l'Assemblée provinciale de Kinshasa. 

"J'ai voulu commencer ma visite par la ville de Kinshasa. Dans le cadre de mon ministère, je dois veiller à ce que la rétrocession soit payée à temps aux provinces. Je dois veiller aussi au fonctionnement réel de la caisse de péréquation. Ceci pour permettre le bon fonctionnement et le développement des entités décentralisées. J'ai le plaisir parce que vous avez un chef de division urbaine chargé des relations avec le Parlement. Avec lui, nous allons travailler en synergie", a fait savoir le ministre des Relations avec le Parlement.

Deo Nkusu a profité de l'occasion pour inviter les autorités provinciales à accroître leurs capacités de mobilisation des recettes.

De son côté, le gouverneur la ville Gentiny Ngobila Mbaka est revenu sur la rétrocession dont le paiement pose beaucoup de problèmes. 

Le successeur d'André Kimbuta a fait part à son hôte des difficultés d'ordre financier auxquelles fait face la ville de Kinshasa.
 
"Concernant Kinshasa, la situation financière est presque chaotique. La ville a beaucoup de dettes à payer. Nous espérons que le gouvernement central sera suffisamment sensibilisé pour la rétrocession, parce que nous avons des difficultés de fonctionnement. On est obligé de trouver des moyens endogènes pour faire fonctionner la ville. On mobilise des recettes mais les banques récupèrent directement l'argent", a fait savoir Gentiny Ngobila. 

Le premier citoyen de la ville a, cependant, tenu à rassurer le ministre des Relations avec le Parlement que les relations sont au beau fixe entre l'hôtel de ville, le bureau de l'Assemblée provinciale et les élus provinciaux.

Jephté Kitsita