Kongo-Central : Un député demande à Tshisekedi "de fermer l'Assemblée provinciale suite à une "messe noire" convoquée par Matusila qui risque de recréer la crise 

Publié mer 26/02/2020 - 23:40
Politique

 

Une réunion convoquée ce jeudi 27 février 2020 à Kisantu, à l'initiative du président de l'Assemblée provinciale du Kongo-Central, Anatole Matusila, risque de recréer la crise dans la province, alerte une source sous anonymat, qui a contacté 7SUR7.CD ce mercredi. 

En effet, d'après une correspondance portant la signature du député provincial Théo Bizezila, A. Matusila a convié le G25 (groupe des élus provinciaux qui s'opposent au gouverneur Atou Matubuana et qui l'ont destitué, sans succès) à une séance de travail ce jeudi à Kisantu (Mbwela Lodge), propriété d'Antoine Ghonda, à partir de 9h. 

À en croire notre source, cette rencontre est "une messe noire" contre le gouverneur Matubuana,  "financée par la société EGAL dont le patron est le fis d'Alain Mambimbi" qu'elle accuse d'être dans le lot des détracteurs de l'autorité du Kongo-Central. 

Une somme de 500$ serait déjà disponibilisée par A. Mambimbi pour "soudoyer" chaque député qui apposerait sa signature sur une déclaration en gestation contre la gestion du chef de l'exécutif provincial, d'après les informations en notre possession. 

L'on observe pendant les vacances parlementaires une baisse des tensions et un climat tant soit peu de quiétude dans la province qui a d'ailleurs, permis au gouverneur Matubuana de s'investir pour remettre sur les rails du développement sa province en posant certaines actions d'intérêt général. 

Malheureusement, déplore notre source, A. Matusila et le G25 sont en passe de comploter une fois de plus pour déstabiliser le Kongo-Central. 

Pour ce, un appel a été lancé au chef de l'État Félix Tshisekedi "de prendre les mesures qui s'imposent pour fermer l'Assemblée provinciale, source de l'instabilité au Kongo Central". 

Le gouverneur A. Matubuana est, quant à lui, invité à organiser "rapidement" le dialogue qui puisse amener tous les Né Kongo à fumer le calumet de la paix et enterrer la hache de guerre pour le bien-être de la population du Kongo-Central. 

Merveil Molo et Jeff Kaleb