RDC: Le FMI somme le gouvernement de cesser les avances de la BCC et de rembourser celles déjà accordées

Publié ven 28/02/2020 - 09:39
7sur7

Le Fonds monetaire international (FMI) somme le gouvernement congolais de mettre un terme aux avances de la Banque centrale du Congo (BCC) et de rembourser celles déjà accordées.

C'est-ce que renseigne un communiqué sanctionnant la fin de la récente mission de cette institution de Breton Woods en RDC dont une copie est  parvenue à 7SUR7.CD. ce jeudi 27 février.

« L'exécution du budget jusqu'à la mi-février suscite des inquiétudes en raison des pressions sur les dépenses et de la faible performance des recettes, qui ont entraîné des avances de la BCC au gouvernement et une érosion des réserves internationales de la BCC. La mission a souligné la nécessité de mettre immédiatement un terme aux avances de la banque centrale et de rembourser celles accordées", indique le communiqué.

Elle
émet par ailleurs d'autres  craintes quant à  l'exécution du budget 2020 jusqu'à mi-février. Elle affirme que ces inquiétudes sont liées aux pressions sur les dépenses et à la faible mobilisation des recettes. Le budget prévoit des ressources de 11 milliards de dollars USD alors que le plan de trésorerie ajusté prévoit 5.6 milliards $ des recettes.
En décembre 2019, le FMI a accordé une facilité rapide crédit de près de 400 millions de dollars USD à la RDC pour  soutenir sa balance de paiement. 
Une partie de cet argent est dépensé en avances de la banque centrale au gouvernement au lieu de servir à remonter les réserves internationales. Même quand le gouvernement fait de avances en Franc congolais,  les réserves internationales servent à ponctionner le surplus de masse monétaire injecté.

En revanche, la mission du FMI se félicite des mesures prises par les autorités congolaises pour renforcer le contrôle des dépenses à l'avenir et les exhorte à intensifier la mobilisation des recettes.

« La mission a salué les mesures prises par les autorités pour contenir les dépenses à l'avenir et les a exhortées à intensifier la mobilisation des recettes", affirme le communiqué.

Conduite par Mauricio Villafuerta, cette  mission du FMI a été sur le sol congolais  du 19 au 25 février 2020. Elle avait pour objectif de discuter avec les autorités du pays sur l'évolution du programme de référence approuvé en décembre 2019, de mettre à jour le cadre  macroéconomique et de discuter des conclusions de la récente évaluation des sauvegardes de la BCC.

Après plus de 8 ans sans programme avec le FMI,  la RDC sous le leadership du président Félix Tshisekedi a renoué avec l'une des institutions de Bretton woods.