Haut-Katanga : Moïse Katumbi appelé à rester dans l'Union sacrée pour la stabilité des institutions

7sursept

Moïse Katumbi Chapwe, président du parti politique Ensemble pour la République, est appelé à rester dans l'Union sacrée initiée par le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour la stabilité des institutions en République démocratique du Congo.

C'est ce qui ressort d'une déclaration conjointe faite le samedi 27 novembre 2021 à Lubumbashi par l'ASBL « Moïse Katumbi, la Marque du Futur » et « Les amis de Nice Ditunga Grand Pays ».

Pour ces deux structures, si Moïse Katumbi quittait l'Union sacrée maintenant, il risquerait de « s'enterrer ».

Contacté par 7SUR7.CD ce dimanche, Nice Ditunga, l'un des responsables de ces plateformes, a affirmé que cette demande est faite au président de Ensemble pour le République pour son intérêt politique.

"C'est vrai, nous avons demandé à Moïse Katumbi de rester dans l'Union sacrée, c'est d'abord pour son intérêt politique et sa stabilité politique pour garantir donc les échéances électorales prochaines. S'il quittait l'Union sacrée, en tout cas, il va s'enterrer. C'est pour cela que nous lui avons demandé, particulièrement moi et l'ASBL Les amis de Moïse Katumbi, qu'il puisse rester dans l'Union », a-t-il déclaré à 7SUR7.CD.

Par ailleurs, la même source ajoute que le moment n'est pas encore venu pour que Katumbi se prononce sur cette question.

« Oui, nous pensons que c'est le moment de lui demander ça parce qu'il était en consultation. Il a consulté et lui-même avait dit qu'il allait franchir la ligne rouge. C'est pour cela nous, en tant que ses partisans, nous lui demandons de rester dans l'union sacrée parce que ce n'est pas encore le moment de se prononcer et de commencer à exiger, à demander oh je vais quitter. Au moment opportun, il va prendre une décision. C'est ça notre pensée en lui demandant ça », a renchéri Nice Ditunga.

Il est à rappeler que le lundi 25 octobre dernier, Olivier Kamitatu, porte-parole de Moïse Katumbi avait, dans une lettre, indiqué que le président de Ensemble pour la République allait prendre une décision au terme des consultations avec les cadres de ce parti politique. 

Cependant, il y a de cela un mois passé qu'aucune décision n'a été prise par Katumbi sur la participation de ses ministres et députés dans l'Union sacrée de la nation du président Félix Tshisekedi Tshilombo.

Patient Lukusa, à Lubumbashi