Ituri : Au moins 25 civils tués par des miliciens CODECO à Djugu et Mahagi 

7sursept

Des miliciens de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO) ont tué au moins 25 civils lors de deux attaques en territoires de Djugu et de Mahagi.

À Djugu, ces hors la loi ont attaqué, ce dimanche 28 novembre 2021, le site des déplacés de Hivo dans la région de Drodro au groupement Buku dans la chefferie de Bahema-Nord.

Joint au téléphone, Pilo Mulindro Willy, chef de ladite chefferie dresse le bilan de 20 personnes tuées et d'importants dégâts matériels.

"Ils ont tué 20 personnes ces miliciens CODECO. Ils sont arrivés munis de machettes, d'armes à feu. Beaucoup de victimes ont été tuées par machettes et d'autres fusillées. C'est vers 7h du matin qu'ils ont attaqué", a expliqué ce chef coutumier.

Tout en en confirmant également cette attaque, le président de la société civile de la chefferie de Bahema-Nord avance le bilan de 22 personnes tuées.

"Comme bilan provisoire. Sur place, ces miliciens ont massacré 21 personnes et il y a un blessé grave qui est allé succombé au niveau de centre de santé de Blukwa état, ce qui fait 22 personnes. Il y a d'autres personnes qui ont été également grièvement blessées, on ne sait pas si elles vont survivre", a dit charité Banza dans une interview accordée à 7SUR7.CD.

En territoire de Mahagi, précisément au village Pakenge Yina dans la chefferie de Djukoth, à la limite avec le territoire de Djugu, les miliciens CODECO ont tué 5 civils dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 novembre 2021, a rapporté le président de la société civile de Mahagi.

"L'attaque a eu lieu aux environs de 20 heures au village Pakenge Yina. Comme bilan provisoire, il y a eu 5 morts, 2 blessés graves qui sont internés présentement à l'hôpital général de Logo. Il y a aussi des blessés légers accompagnés du pillage systématique des biens de la population", a dit Innocent Wabekudu, dans une interview au téléphone.

L'armée n'a pas encore donné sa version des faits.

Pour rappel, le dimanche 21 novembre 2021, les mêmes miliciens CODECO ont tué 30 civils, selon la société civile locale, dans le camp de déplacés de Drodro, se trouvant dans la chefferie de Bahema-Nord en territoire de Djugu.

Bantou Kapanza depuis Beni