Ituri : L'ONU appelle à des "mesures urgentes" pour en finir avec les attaques rebelles dans les camps de déplacés

Photo 7SUR7.CD

Le Bureau de Coordination Humanitaire des Nations-Unies en République démocratique du Congo (OCHA) condamne les attaques rebelles perpétrées ces dernières semaines contre les personnes déplacées, en province de l'Ituri dans l'Est de la RDC.

Dans un communiqué de presse signé ce lundi 29 novembre 2021 et dont une copie a été transmise à 7SUR7.CD, OCHA indique qu'à ce jour, la province de l'Ituri à elle seule compte 1,7 million de personnes déplacées suite à l'insécurité.

À travers son coordonnateur David McLachlan-Karr, cette agence de l'ONU souligne qu'au moins 4 attaques ont été enregistrées contre les déplacés de guerre en l'espace de 10 jours, et appelle les autorités congolaise à prendre des « mesures urgentes » pour protéger la population.

« Ces attaques sont des violations flagrantes du droit international humanitaire et de la Convention de Kampala de 2009 sur les déplacés internes. Elles doivent immédiatement cesser. Je ne veux plus compter le nombre d’attaques que ces populations déjà vulnérables subissent. L’aide humanitaire sera mise en œuvre rapidement pour les assister. J'appelle les autorités congolaises, au niveau central et provincial, à prendre des mesures urgentes pour protéger les Congolaises et les Congolais, y compris les personnes déplacées », a déclaré David McLachlan-Karr, cité dans le communiqué.

En plein état de siège, des attaques contre les civils se sont multipliées en Ituri ces dernières semaines. D'après la société civile provinciale, 82 personnes ont été tuées durant ce mois de novembre et 87 autres kidnappées. Une dizaine d'attaques ont été enregistrées dont quelques-unes qui ont visé des sites de déplacés internes.

Glody Murhabazi