Sud-Kivu : L'AFDC interdit à ses députés de participer à la plénière d'examen de la motion de censure contre le gouvernement Ngwabidje

Photo 7SUR7.CD

L'Alliance de Forces Démocratiques du Congo (AFDC), fédération du Sud-Kivu suspend la participation de tous ses députés provinciaux aux séances plénières de l'assemblée provinciale, y compris celle prévue ce jeudi pour examiner la motion de censure contre le gouverneur Théo Ngwabidje et son gouvernement.

Dans une déclaration faite à la presse le lundi 29 novembre dans la soirée, ce parti politique dont est issu le gouverneur Théo Ngwabidje met en garde les 12 députés signataires de ladite motion qu'il qualifie « d'ennemis du développement de la province ».

« L'AFDC met en garde tous ces députés, ennemis du developpement du Sud-Kivu et voués à la déstabilisation permanente des institutions provinciales. L'AFDC exige la validation, sans délai ni condition, des mandats des suppléants des députés qui ont été nommés au gouvernement provincial avant toute autre activité. L'AFDC suspend la participation de tous ses élus aux séances de l'assemblée provinciale jusqu'à la validation des mandats des suppléants des députés nommés au gouvernement provincial », a déclaré le professeur Landry Cizungu, président fédéral de l'AFDC/Sud-Kivu.

Ce parti cher au président du sénat, Bahati Lukwebo, exige également des sanctions contre les députés qui ne participent pas aux plénières mais qui se permettent de signer la motion.

Ce parti politique membre de l'Union sacrée réitère aussi son soutien au gouvernement provincial dirigé par Théo Ngwabidje Kasi.

Il sied de rappeler qu'une motion de censure contre le gouvernement provincial accusé de mauvaise gestion et incompétence a été déposée au bureau de l'Assemblée provinciale et son examen est prévu ce jeudi 02 décembre 2021.

Déogratias Cubaka depuis Bukavu