Maniema : L’UDPS accuse un député de l'AFDC d’être auteur "d’un attentat manqué" contre le gouverneur

Photo tiers

L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) fédération du Maniema a, le vendredi 21 janvier 2022, accusé le député Rashidi Muponga Edouard de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC), d’être l’auteur d’un attentat manqué contre le gouverneur dans la commune urbano-rurale d’Alunguli à Kindu.

Dans une déclaration lue à la presse, devant le chef de l’exécutif provincial présumé victime de l’attentat, le parti cher au président de la République met en garde les détracteurs du pouvoir de l’UDPS qui, disent-ils dans leur déclaration, font des réunions dans des officines politiques en vue d’éliminer physiquement Afani Idrissa Mangala, gouverneur a.i.

Ces cadres et militants de parti présidentiel affirment que le député provincial Rashidi Muponga Edouard avait préparé un attentat lors d’une visite de l’autorité provinciale que cet élu a initiée dans la commune d’Alunguli.

« C’est ici le moment d’évoquer le cas déplorable du député Muponga Edouard où un mercredi 12 janvier 2022 dans la commune d’Alunguli a monté son plan contre le gouverneur a.i Afani Idrissa Mangala. En effet, cet élu a appelé le gouverneur a.i à traverser à Alunguli pendant qu’il avait déjà préparé un attentat contre lui », peut-on lire dans cette déclaration politique.

Approché par 7SUR7.CD, le député Rashidi Muponga Edouard rejette en bloc les allégations de l’UDPS et parle d’un acharnement pur et simple contre sa personne.

Pour rappel, une vive tension avait caractérisé la commune urbano-rurale d’Alunguli de Kindu suite à la mort d’un commerçant de son état. Cette situation avait occasionné également l’incendie de bureau communal et le poste de la Police Nationale Congolaise (PNC).

Morisho Tambwe, à Kindu