Tshopo : Une pétition initiée contre le président de l'Assemblée provinciale et son adjoint

Droits tiers

Le speaker de l'Assemblée provinciale de la Tshopo est sur une chaise éjectable. Une pétition a été initiée le vendredi 13 mai dernier contre lui pour incompétence.

« On reproche au président l'incompétence. Notre président il est très incompétent. La journée d'hier, il a commis des bêtises là et c'est un président qui agit souvent sous émotions. Hier, il a appris par des rumeurs avant-hier qu'il y aurait une motion qui serait en gestation contre lui, or en réalité il n'y avait aucune motion contre lui. Alors lorsqu'il a appris ça, il va aller entretenir un groupe de gens que je qualifie de milice et ces gens là vont venir à l'Assemblée provinciale pour semer des troubles, brûler des pneus et le président a instruit à la police (...) de ne rien faire. Ces gens là ont commis toutes ces bavures sous l'œil impuissant de la Police nationale Congolaise placée à la garde au niveau de l'Assemblée provinciale parce que c'était sur instruction du président », a confié à la presse l'un des initiateurs de cette pétition.

Et à cet élu du peuple de poursuivre : « Il a envoyé ces gens à aller semer des désordres devant les résidences des députés provinciaux que lui estimerait être parmi les signataires de la fameuse pétition qui n'était même pas encore rédigée ».

Le vice-président de l'Assemblée provinciale de la Tshopo est aussi visé par cette pétition, indique cet élu du peuple qui ajoute que le président de ladite assemblée et son adjoint sont déjà saisis par cette pétition.

Au stade actuel, des signatures sont en train d'être récoltées pour faire tomber le président de l'Assemblée provinciale de la Tshopo et son adjoint.

César Augustin Mokano Zawa