RDC-Construction du pont route raïl Kin-Brazza: les travaux seront lancés en 2023 et se clôtureront en 2028 (Elysée Munembwe)

Publié mer 11/03/2020 - 08:32
7sur7

Le vice-premier ministre du plan Elysée Munembwe affirmé mardi 10 mars au cours d'une conférence de presse, que les travaux de construction du pont route raïl Kinshasa-Brazzaville seront lancés en 2023 et se clôtureront en 2028.

Elle a indiqué que les études de faisabilité dans le cadre de la construction de cet ouvrage sont déjà terminées.

" Pour votre information,  le démarrage des travaux de construction du pont route raïl Kinshasa-Brazzaville pourrait intervenir en 2023 au terme d'un processus de structuration et de contractualisation du projet et l'exploitation en 2028", a-t-elle déclaré.

Elle a dit que la construction de cet ouvrage  offre l'opportunité à la RDC de mettre progressivement en œuvre les autres projets d'infrastructures associés, identifiés comme préalables à l'exécution du pont route raïl. 

Il s'agit notamment, de la construction du chemin de fer Matadi-Kinshasa, la construction du chemin de fer Kinshasa-Ilebo et la modernisation de la route Matadi-Kinshasa.

La ministre du plan a annoncé le chronogramme d'exécution de travaux de construction de ce pont au cours d'une conférence de presse conjointement animée avec le vice-premier ministre chargé des infrastructures et travaux publics ainsi que le ministre des transports et voies de communication.

Ce face-à-face avec la presse a été l'occasion pour ces membres du gouvernement de confirmer la participation de la  RDC à la table ronde de partenaires sur le financement de  construction des infrastructures de transport en Afrique qui se tiendra du 16 au 19 mars 2020 à Brazzaville.

Cette table ronde aura pour objectif de mobiliser 2, 5 milliards d'euros pour la réalisation d'un réseau d'infrastructures permettant de relier RDC, à la République du Congo, au Tchad, à la République centrafricaine, au Burundi et à l'Uganda  à travers la construction d'un vaste réseau routier. 

Pour rappel, en réponse aux défis d'intégration de l'Afrique centrale, les chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économiques des États de l'Afrique centrale (CEEAC) ont adopté, en janvier 2004, à l'occasion de leur 11 ème  sommet  ténu à Brazzaville, le Plan directeur consensuel des transports en Afrique centrale (PDCT-AC).

Sur les 55 projets phares retenus dans le cadre du Programme des investissements pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA), au cours de ces assises, quatre concernent directement la RDC.

Il s'agit notamment de:

1. Projet de construction du pont route raïl sur le fleuve Congo entre Kinshasa et Brazzaville et du prolongement de chemin de fer Kinshasa-Ilebo;

2. Aménagement de la route Ouesso-bangui-Ndjamana et de la navigation sur le fleuve Congo et ses affluents Oubangui et Sangha;

3. Construction d'un pont sur la rivière Oubangui, aménagement des chainons manquant dans les corridors routiers Bangui-Kisangani-Kampala et Kisangani-Bujumbura;

4. Et la construction du port en eaux profondes de Banana.

Orly-Darel Ngiambukulu