Insécurité dans l'Est : "Ça ne sera pas comme avant. Aujourd'hui, nous avons un président qui a de la volonté, c'est un élément capital", (UDPS JJ Elakano)

7SUR7.CD

Me Jean-Jacques Elakano a officiellement pris ses fonctions en qualité de président interfédéral de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) Kivu/Katanga (Espace swahiliphone). C'était à l'issue de la cérémonie de remise et reprise organisée le samedi 6 mars 2021 au quartier Funa dans la commune de Limete avec le président sortant Jean Louis Sabuni.

Au terme de la remise et reprise, Me Jean-Jacques Elakano a profité de cette occasion pour échanger avec les combattants du parti présidentiel venus assister à cette cérémonie. Les perspectives d'avenir du Parti, particulièrement les prochaines échéances électorales, ont été évoquées. 

"Nous avons un mémo qui atteste que l'espace Kivu/Katanga regorge beaucoup de potentialités, le poids démographique est non de moindre, 40%. Et nous, fils et filles membres et cadres de l'UDPS vivant à Kinshasa, sommes disposés à accompagner le président de la République dans sa nouvelle vision de l'Union sacrée. Nous sommes déterminés à faire en sorte que l'UDPS puisse rafler beaucoup de sièges dans cet espace, et nous pensons que ça sera fait", a-t-il déclaré à la presse à la fin de la cérémonie.

Évoquant la situation sécuritaire dans l'Est de la République démocratique du Congo, le président interfédéral de l'UDPS Kivu/Katanga a rassuré de la détermination du chef de l'État de mettre fin à l'insécurité.

7SUR7.CD

"Aujourd'hui, le chef de l'État a le levier du pouvoir et il va matérialiser sa vision (...) Désormais, ça ne sera pas comme avant. Il y a un fait, un évènement qui a changé, c'est-à-dire on a un président de la République qui a de la volonté. Pourquoi est-ce que pendant 18 ans, 20 ans nos frères et soeurs qui habitent l'Est n'ont pas réussi à avoir la paix ? C'est parce que les autorités qui, jadis, ont présidé à la destinée de notre pays, ne faisaient pas montre de la volonté. Nous avons aujourd'hui un président qui a de la volonté, ça c'est un élément capital et il l'a démontré", a renchéri Jean-Jacques Elakano.

Ce cadre du parti présidentiel a précisé qu'au début de son mandat, le chef de l'État faisait face à des blocages.

"Il y avait de blocage en blocage. Heureusement, aujourd'hui il a le contrôle de la situation et nous espérons que les choses vont changer. Lui-même a promis qu'il va aller s'installer à l'Est", a-t-il précisé.

Me Jean-Jacques Elakano a annoncé des rencontres avec les autorités du parti présidentiel, en commençant par le président a.i Jean-Marc Kabund, pour échanger sur les réalités de la partie Est de la République démocratique du Congo.

Jephté Kitsita