Beni : 9 civils pris en otage par des hommes armés

Photo : Droit tiers

Neuf civils ont été pris en otage par des hommes armés qui seraient des ADF et leurs alliés dans le territoire de Beni au Nord-Kivu, la journée du vendredi 21 janvier 2022.

D'après le chef du village Mwenda qui rapporte cette information à 7SUR7.CD ce samedi, les assaillants ont enlevé 8 personnes à Vimbao, agglomération située près de Kikingi dans le secteur de Ruwenzori.

« Jusqu'à présent les civils pris en otage à Vimbao en groupement Baniangala sont introuvables. Les démarches menées par les autorités de sécurité se poursuivent afin que les otages soient retrouvés », a fait savoir Iteni Kimwele, chef du village Mwenda.

Cette autorité locale parle des détonations en armes lourdes et légères entendues aux heures du matin de ce samedi près de Kikingi après une journée agitée vendredi dernier suite aux échanges de tirs vécus dans la même contrée.

Loin de là, dans la chefferie des Bashu, un autre civil a été enlevé tôt le matin de vendredi dernier par des hommes armés. La société civile locale  attribue cet acte aux miliciens Maï-Maï.

« Des hommes armés ont fait incursion dans le groupement Kasongwere. À Kalivuli localité de Luvere, plusieurs biens ont été emportés. Dans leur suite, les assaillants ont pris en otage un civil à Kathiri qui, jusqu'aux heures du soir la victime n'était pas retrouvée », renseigne Paluku Rukanga, numéro un de la société civile de Kavasewa.

Frappés dans la partie Est du territoire de Beni par la coalition FARDC-UPDF, des rebelles ADF et leurs collaborateurs se seraient déplacés dans d'autres régions du même territoire où ils commettent des actes inciviques contre les populations, renseignent des sources concordantes.

Bantou Kapanza Son, à Beni