Équateur : Le DG de TRANSCO dément le détournement de 10 bus destinés à la ville de Mbandaka

Photos droits tiers

Le directeur général de l'entreprise Transport au Congo (TRANSCO) dément le détournement de 10 bus destinés à la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l'Équateur.

Il a fait cette mise au point lors d'un entretien accordé à 7SUR7.CD, le samedi 22 janvier dernier. 

Cette annonce de l'entreprise Transport au Congo vient ainsi démentir les allégations faites par la Nouvelle Société civile, coordination provinciale de l'Équateur qui a alerté dans une déclaration faite le jeudi 20 janvier dernier par le biais de son coordonnateur provincial, Jean-Paul Kayembe, sur le détournement présumé de 10 bus destinés à la ville de Mbandaka. 

L'entreprise Transport au Congo (TRANSCO) indique qu'il y a plutôt un projet pour déployer des bus à Mbandaka dans l'Équateur.

« Une équipe de prospection est allée faire une étude. L'étude est disponible. Il fallait ensuite former les chauffeurs. C'est ce qui a été fait. Le dernier préalable à remplir c'est la signature entre le gouvernement provincial [de l'Équateur, ndlr] et TRANSCO. Alors de quel détournement parle-t-on ? Le protocole d'accord entre TRANSCO et le gouvernement provincial n'a pas encore été signé. Comment va-t-on déployer les bus ? », s'est interrogé Chief Tshipamba, directeur général de l'entreprise Transport au Congo (TRANSCO) qui précise qu'aucun bus n'a encore été envoyé à Mbandaka.

Ces bus une fois déployés à Mbandaka, vont faciliter le transport en commun dans cette ville située dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo.

César Augustin Mokano Zawa