RDC : l'armée lance un nouveau recrutement au Nord-Kivu

7SUR7

Les Forces armées de la République démocratique du Congo appellent les jeunes du Nord-Kivu à intégrer le service militaire pour défendre le pays et sauvegarder l'intégrité de son territoire.

Dans un communiqué de presse publié ce vendredi 28 janvier 2022, la 34e région militaire annonce que le recrutement pour la troupe continue et encourage les volontaires à s'enrôler.

Le document mentionne 2 sites pour la réception de nouvelles recrues. D'abord, l'Etat-major de la 34e région militaire pour le Petit Nord-Kivu et Mambangu pour les volontaires se trouvant au Grand Nord.

« Les FARDC poursuivent les recrutements des femmes et hommes des troupes. A cet effet, il est demandé aux volontaires de se présenter munis de leurs identités. Ceci étant, les FARDC appellent tous ceux qui se sont déjà inscrits à se présenter aux endroits indiqués chaque lundi et vendredi à partir de 9h pour les formalités d'usage », lit-on dans ce document écrit par Ghislain Mulamba, commandant de la 34e région militaire.

Face à la menace terroriste qui secoue la région de Beni, le chargé de cette opération au sein de l'armée au Nord-Kivu avait insisté, lors d'une autre campagne de recrutement le 12 octobre 2021, sur l'importance pour la jeunesse de la contrée de rejoindre les forces armées, plutôt que les milices.

« Voilà que chez nous ça brûle. Chers jeunes, venez nombreux. Prenons conscience. Ne pensons pas que ce sont les jeunes d'autres provinces qui viendront mourir à notre place. C'est le moment d'adhérer officiellement aux FARDC au lieu d'aller adhérer aux groupes armés », avait-il interpellé.

Cependant, malgré tous ces appels, comme par le passé, le recrutement dans l'Est fait encore face à des contraintes techniques et financières. En dépit de leur volonté manifeste de prendre inscription au sein des FARDC, plusieurs jeunes sont dissuadés par la lenteur du processus de recrutement et de leur formation.

Isaac Kisatiro, à Butembo