Sud-Kivu : Plus de 60.000 déplacés fuient les affrontements entre groupes rebelles à Fizi 

7SUR7

Plus 60.000 personnes ont abandonné leurs habitations dans le groupement de Basimunyaka Nord en territoire de Fizi (Sud-Kivu), suite aux affrontements entre groupes rebelles dans cette partie du Sud-Kivu.

Dans une adresse à la presse locale, Émérite Tabisha, maire adjoint de la ville de Baraka indique que ces  déplacés se sont dirigés vers son entité.

« Ce sont des milliers de personnes qui ont pris la direction de Baraka. Pour l'instant, ces déplacés sont estimés à plus de 60.000. C'est toute une localité qui s'est vidée de ses habitants suite aux affrontements », a-t-il expliqué.

Il renseigne que des dispositions ont été prises pour leur apporter une première assistance.

Pour sa part, le lieutenant Marc Elongo, nouveau porte-parole de l'armée dans la partie Sud du Sud-Kivu, indique que l'armée a repris le contrôle de certaines localités et la situation est pour l'instant relativement calme.

Il sied de signaler que depuis le mercredi 26 janvier dernier, des affrontements opposent le groupe rebelle Ngumino aux Maï-Maï, tous deux à tendance communautaire, dans plusieurs localités du territoire de Fizi.

Déogratias Cubaka, à Bukavu