Production des batteries : La RDC et la Zambie pourront jouer leur rôle dans la fixation du prix du cobalt sur le marché international, (Min. de l'Industrie)

Photo

La République démocratique du Congo et la Zambie ont décidé de nouer un partenariat portant sur la création d’une chaîne de valeur commune pour les secteurs des batteries et de l'énergie propre. 

Dans sa note d'information présentée vendredi dernier au Conseil des ministres, le ministre de l'Industrie a indiqué que cette coopération a l'avantage de permettre aux deux pays de jouer leur rôle de "manière efficace" dans la fixation du prix du cobalt sur le marché international. 

C'était aussi une occasion pour lui de faire mention des recommandations issues du DRC-Africa Business Forum, en ce qui concerne le volet coopération avec les États Africains producteurs des composants des batteries électriques. Ces assises avaient eu lieu du 24 au 25 novembre 2021 à Kinshasa. 

"Grâce à cette coopération, les deux pays pourront véritablement jouer leur rôle dans la fixation du prix du cobalt sur le marché international et ainsi influencer efficacement, en amont et en aval, le marché des inputs et des outputs de la chaine de valeur des batteries et des voitures électriques", peut-on lire dans le compte-rendu du Conseil des ministres signé par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya. 

Pour relever le défi de la réussite de ce projet à caractère transversal, chaque membre du gouvernement, dans ses prérogatives, est appelé à s'investir en toute célérité en vue de permettre aux congolais de bénéficier véritablement des ressources minières de leur pays.

Pour rappel, Felix Tshisekedi et son homologue zambien, Hakainde Hichilema, avaient signé, le 29 avril de l'année passée, un accord relatif à la chaîne de valeurs électroniques et renouvelables. 

Une semaine avant, le centre d’excellence spécialisé dans la formation et la recherche en chimie et technologie des batteries avait été lancé à Lubumbashi en vue d'accompagner cette ambition. 

Un site de 12.000 hectares avait été identifié dans la province du Haut-Katanga pour abriter les industries pilotes de fabrication des précurseurs des batteries.

Merveil Molo