RDC : Christophe Lutundula confirme la tenue de la conférence diplomatique en février prochain

7SUR7

Le vice-premier ministre des Affaires Étrangères, Christophe Apala, a échangé avec les agents et cadres de son ministère le samedi 22 janvier 2022, à l'occasion de la cérémonie d'échange des vœux de nouvel.

Il a saisi cette occasion pour confirmer la tenue, en février prochain, de la conférence diplomatique qui sera l'occasion de poser le diagnostic de la diplomatie congolaise afin de dégager les pistes permettant d'améliorer son approche et de l'adapter aux enjeux géopolitiques et géostratégiques de l'heure.

"Nous allons organiser la conférence diplomatique avec le chef de l'État, premier diplomate du pays. Il faut parler avec lui. Il faut qu'il nous dise, que vous sentiez la chaleur de son engagement, sa détermination, les espoirs qu'il place en vous. Ça sera aussi un échange d'expérience entre vous et ceux qui sont à l'extérieur afin de construire des perspectives nouvelles. Le président Tshisekedi insiste sur la notion de la diplomatie de développement", a-t-il déclaré.

Et à Christophe Lutundula d'ajouter : "Nous avons des partenaires sur le plan économique. Nous avons la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), les ministères à caractère économique, l'agence pour les investissements...Cette fois-ci, nous devons parler avec eux. Qu'ils nous disent, qu'est ce qu'on attend du ministère des Affaires Étrangères. Qu'est ce que nous pouvons leur apporter comme valeur ajoutée. Le pays est immensément riche. Il faut parler avec les banquiers et autres corps professionnels".

A en croire le patron de la diplomatie congolaise, cette conférence diplomatique sera aussi l'occasion de réfléchir sur l'opportunité d'installer les représentations diplomatiques de la RDC où elles n'exisent pas et sur comment organiser la diaspora congolaise afin de la mettre à contribution aux efforts de développement du pays.

Christophe Lutundula a surtout exhorté les agents et cadres de son ministère à la culture du travail. Il n'y a pas de miracle, a-t-il martelé.

"Je vais travailler avec vous pour redresser la situation de notre ministère. Nous devons valoriser ce ministère et nous valoriser nous-mêmes. Ce faisant, pour avoir davantage la confiance du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. Nous devons travailler ensemble pour attirer son attention sur nous. Il n'y aura aucun miracle, si nous ne faisons rien ensemble pour que ça change. Pour que ça change, nous devons avoir une démarche rationnelle", a-t-il déclaré.

Christophe a par ailleurs profité de ce moment pour réaffirmer sa confiance à l'égard de tous les agents et cadres de son ministère. Évoquant quelques réalisations de son ministère depuis sa prise des fonctions, il a cité, outre les accords signés ça et là,  l'accompagnement du mandat du chef de l'État à la tête de l'Union africaine.

Dans son allocution intervenue précédemment, Joscar Kabongo Ngoy, secrétaire général aux Affaires étrangères, a salué le management déployé  par Christophe Lutundula, lequel, a-t-il dit, a permis de résoudre plusieurs problèmes qui rongaient ce ministère. 

Orly-Darel Ngiambukulu